Il convient que les serviteurs de Dieu, en évaluant cette vie mortelle, voient combien elle est misérable et se disposent à méditer sur la vie future et éternelle. Jean Calvin