Cette méditation sur le Psaume 150 a pour sujet l'appel de Dieu à abandonner notre recherche de divertissements qui nous entraîne à la paresse et à l'oisiveté, pour nous consacrer à l'adoration de Dieu et à sa louange.

Source: Les Psaumes du Christ - Nos Psaumes. 2 pages. Traduit par Beth Pham-Ngoc

D’ardentes louanges

« Louez l’Éternel! Louez Dieu dans son saint lieu! Louez-le dans l’étendue céleste où se déploie sa puissance! Louez-le pour ses hauts faits! Louez-le selon l’immensité de sa grandeur! »

Psaume 150.1-2

« C’est pourquoi je fléchis les genoux devant le Père, de qui toute famille dans les cieux et sur la terre tire son nom, afin qu’il vous donne, selon la richesse de sa gloire, d’être puissamment fortifiés par son Esprit dans l’homme intérieur; que le Christ habite dans vos cœurs par la foi et que vous soyez enracinés et fondés dans l’amour, pour être capables de comprendre avec tous les saints quelle est la largeur, la longueur, la profondeur et la hauteur, et de connaître l’amour du Christ qui surpasse toute connaissance, en sorte que vous soyez remplis jusqu’à toute la plénitude de Dieu. Or, à celui qui, par la puissance qui agit en nous, peut faire infiniment au-delà de tout ce que nous demandons ou pensons, à lui la gloire dans l’Église et en Christ-Jésus, dans toutes les générations, aux siècles des siècles. Amen. »

Éphésiens 3.14-21

Le monde actuel est rempli de grands défis, en particulier pour les chrétiens. L’individualisme et le matérialisme en font partie. Nous vivons une époque prospère et, malheureusement, les richesses matérielles vont souvent main dans la main avec la pauvreté spirituelle.

Nous vivons aussi dans un monde envahi de divertissements visuels. Nos personnes et nos plaisirs égocentrés sont véritablement au centre de notre vie quotidienne. Aucune autre époque n’a autant couru après le divertissement que la nôtre.

Les psaumes nous appellent à sortir de cette passivité. C’est très clairement le message ici, à la fin des psaumes. Le Psaume 150 nous incite à donner gloire à Dieu au moins une douzaine de fois. Si Dieu vous a donné la vie, voilà à quoi elle doit servir! Louez le Seigneur, encore et encore!

Le livre des psaumes comporte cinq parties. Chaque partie se termine par une doxologie. C’est un grand mot qui désigne l’appel à louer le Seigneur. Ici, dans le Psaume 150, nous avons la doxologie des doxologies : non pas un simple verset, mais tout un psaume!

Le psalmiste voit qu’il y a un Dieu qui accomplit des actes puissants. Son empreinte divine se voit clairement dans la création. Dieu a aussi montré encore plus sa grandeur et sa gloire à travers le salut. En Jésus-Christ, Dieu révèle son amour et sa grâce inimaginables en effaçant nos péchés. Il montre la grandeur de sa sagesse et de son pouvoir par la victoire sur la mort et sur le diable du Sauveur ressuscité. L’apôtre Paul peut parler de l’amour de Dieu en Jésus-Christ qui surpasse toute connaissance (Ép 3.19). La louange de Dieu ne sera jamais épuisée, même dans l’éternité.

Toutes les autres doxologies des psaumes se terminent par le mot « amen ». On ne le retrouve toutefois pas ici dans le Psaume 150. « Amen » signifie qu’on prend du recul pour réfléchir et exprimer son accord. « Amen » peut indiquer que quelque chose arrive à son terme. Cependant, le Psaume 150 ne nous amène pas à prendre du recul, ni même à penser que nous atteignons une fin.

Cette louange se trouve en Jésus-Christ. Il est la réponse à notre culture de l’oisiveté et de la paresse. Regardez à lui par la foi et dans la repentance et il vous appellera à sortir de l’état d’esprit du spectateur passif toujours à la recherche de divertissements. Vos lèvres et votre vie seront réveillées pour l’adorer. En fait, par Jésus-Christ, toute la création goûtera aux actes puissants de Dieu et ne cessera jamais de s’exclamer : « Louez l’Éternel! »