Cette méditation sur le Psaume 135 a pour sujet notre confession de foi dans le Dieu Créateur et Rédempteur, qui nous amène à lui adresser nos louanges et notre adoration.

Source: Les Psaumes du Christ - Nos Psaumes. 2 pages. Traduit par Beth Pham-Ngoc

De la confession à la louange

« En effet, j’ai reconnu que l’Éternel est grand, et que notre Seigneur est au-dessus de tous les dieux. Tout ce que l’Éternel veut, il le fait, dans les cieux et sur la terre, dans les mers et dans tous les abîmes. Il fait monter les brumes des extrémités de la terre, il produit les éclairs avec la pluie, il tire le vent de ses trésors. Il frappa les premiers-nés de l’Égypte, depuis les hommes jusqu’au bétail. Il envoya des signes et des prodiges au milieu de toi, terre d’Égypte! Contre le Pharaon et contre tous ses serviteurs. Il frappa des nations nombreuses et tua des rois puissants, Sihon, roi des Amoréens, Og, roi de Basan, et tous les rois de Canaan; et il donna leur pays en héritage, en héritage à Israël, son peuple. Éternel! ton nom subsiste à toujours, Éternel! ton souvenir de génération en génération. Car l’Éternel jugera son peuple et il aura pitié de ses serviteurs. Les idoles des nations sont de l’argent et de l’or, œuvre de la main des hommes. Elles ont une bouche et ne parlent pas, elles ont des yeux et ne voient pas, elles ont des oreilles et n’écoutent pas, elles n’ont pas de souffle dans leur bouche. Ils leur ressemblent, ceux qui les fabriquent, tous ceux qui se confient en elles. »

Psaume 135.5-18

Pourquoi louons-nous et adorons-nous le Seigneur? Pourquoi la renommée ou la réputation du Seigneur s’étend-elle partout? C’est à cause de son œuvre de création et de rédemption.

Le Seigneur a créé toutes choses et il soutient toute cette création par sa providence (v. 6-7). Rien n’échappe au pouvoir ni au contrôle du Seigneur dans ce vaste univers. On voit là sa grandeur! Lorsqu’il était sur cette terre, notre Seigneur Jésus-Christ a aussi démontré sa puissance et sa providence divines en ce qui concerne la création en calmant des tempêtes, par exemple, donnant ainsi des raisons de le confesser et de l’adorer en tant que Dieu.

L’Éternel a racheté son peuple Israël de l’esclavage en Égypte et les a menés à la terre promise de Canaan (v. 8-12). Canaan était l’héritage d’Israël (v. 12), reçu de Dieu par la grâce, au moyen de la foi. Là aussi nous confessons notre Sauveur Jésus-Christ, qui est apparu avant son incarnation comme étant « l’Ange de l’Éternel » qui délivra Israël de l’Égypte (Ex 3.2). Il s’est aussi révélé en tant que « Chef de l’armée de l’Éternel » et a mené la conquête de Jéricho (Jos 5.14).

Cette rédemption atteint son point culminant lorsque le Christ mourut sur la croix et ressuscita du tombeau. Jésus-Christ brisa l’emprise du péché et de la mort sur nos vies et ouvrit la porte vers une communion éternelle avec Dieu sur la nouvelle terre. Dans sa compassion, Dieu envoya le Christ subir la peine pour notre péché, pour que nous soyons justifiés, déclarés innocents devant le tribunal de Dieu. Voilà la bonne nouvelle du salut!

Tous les autres dieux ne partagent pas cette réputation (v. 15-18). Ils ne sont rien, alors que le Seigneur est tout. Aucune autre religion ne prêche le salut par la grâce au moyen de la foi, sans aucun mérite de notre part. Les dieux modernes de la technologie, de la médecine, de l’argent, du sexe et du pouvoir n’offrent rien de durable, si ce n’est un sentiment de vide persistant. Mettre notre confiance en ces dieux-là ne nous mène qu’à la mort spirituelle.

À travers l’œuvre du Saint-Esprit, nous confessons le Dieu de la création et de la rédemption. Un tel Dieu est digne d’adoration! C’est pour cela que le Psaume 135 débute et se termine par un appel : « Louez l’Éternel! » Avez-vous répondu à cet appel à louer et à adorer le Seigneur? Priez pour toujours être en compagnie de croyants qui adorent Dieu.