Cette méditation sur le Psaume 125 a pour sujet la confiance que nous devons avoir en Dieu, comme la fermeté et la solidité de la montagne de Sion, à cause de Jésus qui, dans nos faiblesses, nous fait partager sa victoire.

Source: Les Psaumes du Christ - Nos Psaumes. 2 pages. Traduit par Beth Pham-Ngoc

Faire confiance à l’Éternel

« Cantique des montées. Ceux qui se confient en l’Éternel sont comme la montagne de Sion, qui ne chancelle pas, elle subsiste à toujours. Jérusalem est entourée de montagnes, ainsi l’Éternel entoure son peuple, dès maintenant et à toujours. Car le sceptre de la méchanceté ne reposera pas sur le lot des justes, afin que les justes ne tendent pas les mains vers la fraude. Éternel, sois bienfaisant pour les gens de bien et pour ceux dont le cœur est droit! Mais ceux qui s’engagent dans des voies tortueuses, que l’Éternel les emmène avec ceux qui commettent l’injustice! Que la paix soit sur Israël! »

Psaume 125

Tant de choses changent au cours d’une vie. Les saisons, la température, les fleurs et les arbres. Cependant, personne ne voit de changement dans les montagnes. D’une année à l’autre, les Rocheuses se dressent, hautes et fermes. Les nuages des tempêtes viennent cacher les montagnes, mais lorsqu’ils partent, les montagnes sont encore là. Inchangées.

Le psalmiste dit que ceux qui se confient en l’Éternel sont ainsi. C’est une belle pensée, mais elle ne reflète pas vraiment ce que nous ressentons. Nous ne nous sentons effectivement pas toujours fermes et en sécurité face aux difficultés de la vie. Ou bien faut-il en conclure que nous n’avons pas assez confiance? Voilà une pensée effrayante! Cela voudrait dire que la promesse du Psaume 125 n’est pas réellement pour nous!

Des nuages de problèmes s’accumulaient au-dessus de Jésus-Christ. Bien qu’il ait multiplié des pains pour nourrir des milliers de personnes, ressuscité des morts et purifié des lépreux, les foules le traitaient méchamment en réclamant sa crucifixion. Les autorités du pays ne sont pas venues à son secours, elles s’inclinèrent devant les exigences de la foule et le remirent pour être crucifié. Jésus allait-il continuer à croire que le Seigneur Dieu le sauverait?

Oui, Jésus a continué à faire confiance à Dieu, d’une façon que nous ne pourrons jamais imiter. Sur le chemin de la croix et sur la croix elle-même, Jésus continua de croire que suivre la volonté du Seigneur était la bonne chose à faire, peu importe où cela le menait. Car sa Bible disait que « ceux qui se confient en l’Éternel sont comme la montagne de Sion, qui ne chancelle pas, elle subsiste à toujours » (v. 1).

Jésus avait-il raison? Oui. Bien que le Seigneur en qui il avait confiance le mena à travers une tempête infernale de colère divine à cause du péché, Jésus ressortit de cette souffrance debout, ferme et droit, imperturbable et indemne. Dieu le couronna de gloire et d’honneur de telle sorte que Jésus-Christ demeure un rocher éternellement inébranlable.

Nous nous sentons si faibles dans les tempêtes de la vie, et nous le sommes. Cependant, le Christ nous a offert chaque victoire qu’il a obtenue pour que nous partagions cette victoire et sa gloire. Même lorsque nous trébuchons sous les bourrasques de la vie, nous demeurons son peuple. C’est pourquoi ceux qui se confient en l’Éternel sont comme une montagne, inébranlable et fondée pour toujours.