Cette prédication sur le Psaume 19.12-15 a pour sujet la prière de David pour sa purification de péchés cachés, pour la prévention contre la présomption et l'arrogance, et pour la perfection de ses paroles et des pensées de son coeur.

Source: La gloire et la grâce de Dieu nous sont racontées. 6 pages.

Psaume 19 - Seigneur, que ma vie raconte ta grâce et ta gloire

« Ton serviteur aussi en est averti, pour qui les observe l’avantage est grand. Qui connaît ses fautes involontaires? Pardonne-moi ce qui m’est caché. Préserve aussi ton serviteur des présomptueux; qu’ils ne dominent pas sur moi! Alors je serai intègre, innocent de péché grave. Reçois favorablement les paroles de ma bouche et la méditation de mon cœur en ta présence, ô Éternel, mon rocher et mon rédempteur! »

Psaume 19.12-15

Bien-aimés du Seigneur,

Nous avons vu à la lumière de ce Psaume 19 comment Dieu se fait connaître à nous. Il se fait d’abord connaître par le grand livre de la création : « Les cieux racontent la gloire de Dieu, et l’étendue céleste annonce l’œuvre de ses mains » (Ps 19.2.). Il se fait ensuite connaître par le merveilleux livre de la rédemption : « La loi de l’Éternel est parfaite, elle restaure l’âme » (Ps 19.8). David s’est réjoui de lire ces deux livres magnifiques. Mais vous aurez sûrement remarqué, le Psaume 19 contient une troisième partie, les versets 12 à 15, qui forment la conclusion. Cette troisième partie ne nous parle pas d’un troisième livre de Dieu. Elle nous parle de la réponse de David. Le livre de la création et le livre de la rédemption produisent une grande transformation. La vie de David a été transformée en profondeur.

Jusqu’ici, David a parlé de manière très objective :

« Les cieux racontent la gloire de Dieu. […] Le jour en donne instruction au jour. […] Le soleil est comme un époux. […] La loi de l’Éternel est parfaite, elle restaure l’âme. Le témoignage de l’Éternel est véridique, il rend sage le simple. »

Pas un mot sur David lui-même. À partir du verset 12, le Psaume prend une nouvelle tournure, il devient très personnel. « Ton serviteur aussi en est averti. » David parle maintenant de lui. « Pardonne-moi. [] Préserve-moi. [] Reçois favorablement les paroles de ma bouche et la méditation de mon cœur… » David s’est émerveillé de voir la création qui raconte la gloire de Dieu. Il s’est réjoui d’entendre la Parole qui raconte la grâce de Dieu. Et maintenant, il prie : « Seigneur, que ma vie raconte ta grâce et ta gloire! » La prière est notre réponse à la Parole de Dieu. Cette prière est :

1. Une prière pour la purification🔗

David a commencé par nous dire combien il aime la Parole de Dieu, combien elle est pour lui plus précieuse que l’or et plus savoureuse que le miel. Oui, c’est un homme qui aime Dieu et qui cherche à vivre selon sa Parole. Il aime tellement Dieu que, lorsqu’il entend sa Parole, il se sent comme un homme qui vient d’apprendre qu’il vient d’hériter de plusieurs millions de dollars en lingots d’or. Il se sent comme un homme qui vient de déguster le mets le plus succulent qu’il n’a jamais mangé. Oui, David aime Dieu de tout son cœur et de toutes ses forces! Et pourtant, il pèche encore. Le péché est encore là dans sa vie.

Si nous aimons Dieu, c’est parce qu’il nous a aimés le premier. Il s’est fait connaître à nous par sa Parole et par son Esprit. Dieu fait son œuvre dans nos vies, et alors nos cœurs se mettent à l’aimer. Mais cela ne veut pas dire que nos vies sont sans péché, nous le savons. Nous pouvons être émerveillés par la gloire de Dieu dans sa création. Nous pouvons prendre plaisir à sa Parole plus précieuse que l’or et plus douce que le miel. Cependant, nous péchons quand même encore. Que faire alors?

David prie le Seigneur. « Qui reconnaît ses fautes involontaires? Pardonne-moi ce qui m’est caché » (Ps 19.13). David prie pour sa purification. La prière qu’il prononce est assez déroutante. « Pardonne-moi mes fautes involontaires, qui sont cachées à mes yeux » (Ps 19.13). Au Psaume 51, David avait demandé pardon pour des fautes qui étaient flagrantes. Il les connaissait très bien, même si au début il avait refusé de les avouer. Ici, David demande pardon même pour des fautes qu’il ignore. Il existe une façon de pécher qui est déroutante. On se regarde dans le miroir et on se dit à soi-même : « Toi, je ne te comprends pas, tu me déconcertes. Tu commets des fautes que j’ignore. »

« Caché » ne veut pas dire que mes fautes sont cachées aux yeux des autres, par exemple un mensonge secret, une convoitise secrète, une haine secrète que nous entretenons dans notre cœur. Il existe des péchés secrets que nous connaissons très bien, mais que les autres ignorent. David prie pour être purifié des fautes qui sont cachées à lui-même. « Qui reconnaît ses fautes involontaires? »

La gloire de Dieu dans la création est radieuse, elle est pleine de clarté. La Parole de Dieu dans la Bible est limpide, elle est pleine de clarté, elle aussi. Elle éclaire les yeux. Nos propres vies, par contre, ne sont pas si claires et limpides. Nos fautes sont souvent cachées à nous-mêmes. Pas dans le sens que nous ignorons les actions que nous avons commises, mais dans le sens que nous ne percevons pas que c’est un péché. Un péché, ce n’est pas simplement se sentir mal en dedans. Un péché, c’est une désobéissance à la loi de Dieu. Qui peut vraiment être objectif par rapport à soi-même? Nous nous pensons meilleurs que nous sommes en réalité. Nous ne voyons pas que notre péché est un péché. Nous savons ce que nous avons dit, nous savons ce que nous avons fait, mais nous sommes aveugles face à notre péché. Nous nous gonflons d’orgueil, nous offensons Dieu et nous en sommes inconscients, du moins pendant un certain temps.

Il peut y avoir des raisons à cela. Peut-être que nous n’avons pas reçu assez d’enseignement biblique pour saisir que ce que nous faisons est mal. Il nous manque la lumière de la Parole. Quand nous comprenons comment un chrétien doit vivre comme disciple de Jésus, nous reconnaissons notre péché et nous faisons des efforts pour changer avec la force du Saint-Esprit. Ou bien, peut-être que nous avons reçu tout l’enseignement nécessaire, mais ce péché fait tellement partie de nous que nous ne le voyons pas. Il est devenu si naturel pour nous. Il fait tellement partie de nous que ça peut prendre une journée, une semaine ou peut-être même très longtemps avant de nous en rendre compte. Nous avons besoin de beaucoup plus que la lumière du soleil. Nous avons besoin de la Parole de Dieu et de l’Esprit de Dieu qui nous éclairent sur nous-mêmes.

Alors, que fait David? Il demande pardon. Seigneur, « pardonne-moi ce qui m’est caché ». Pardonne mes fautes que je ne vois même pas. David prie pour sa guérison. Même les péchés dont nous sommes inconscients brisent notre communion avec Dieu et ont besoin d’être pardonnés. Aussi longtemps que nous vivrons sur cette terre, notre vieille nature pécheresse, qui a été mise à mort avec Jésus-Christ, va quand même continuer de nous dérouter. Elle nous amène à faire des choses, à dire des choses, à ressentir des choses que nous ne voulons pas. Des choses que nous détestons quand nous en prenons conscience. Nous avons besoin du pardon de Dieu pour vivre dans la joie et la paix. Quand nous lui demandons pardon, croyons qu’il nous pardonne à cause de Jésus-Christ, notre Sauveur.

2. Une prière pour la prévention🔗

L’amour de David pour le Seigneur l’amène ensuite à prononcer une prière préventive. « Préserve aussi ton serviteur des présomptueux; qu’ils ne dominent pas sur moi » (Ps 19.14). Qu’est-ce que « des présomptueux »? Il peut s’agir d’hommes orgueilleux qui détestent David et qui lui veulent du mal. « Préserve-moi de ces hommes présomptueux et arrogants. » Il peut s’agir de péchés présomptueux de David lui-même. « Préserve-moi de tout péché présomptueux et arrogant que je pourrais commettre de ma pleine volonté. » David prononce une prière préventive, avant que l’ennemi l’emporte sur lui ou avant que David lui-même pèche volontairement. Il vaut toujours mieux prévenir que guérir!

La révélation de Dieu dans la création est belle et glorieuse. La révélation de Dieu dans sa Parole procure de grands bienfaits. Toutefois, nous vivons toujours dans un monde corrompu. Les ennemis du chrétien sont puissants, ils veulent notre mort. Ces ennemis sont le diable, le monde et notre propre nature pécheresse. David le savait très bien. Dans un autre Psaume, il a prié :

« Ô Dieu, des présomptueux se sont levés contre moi, une troupe d’hommes violents en veulent à ma vie; ils n’ont pas de place pour toi dans leur pensée. Mais toi, Seigneur, tu es un Dieu compatissant et qui fait grâce, lent à la colère, riche en bienveillance et en fidélité. Tourne vers moi les regards et fais-moi grâce, donne ta force à ton serviteur et sauve le fils de ta servante! » (Ps 86.14-16).

Aujourd’hui, nos ennemis se manifestent peut-être autrement, mais ils sont toujours bien réels. Nous avons besoin de prier pour que Dieu nous protège des séductions du diable et de la corruption de ce monde. Jésus a prié pour son Église :

« Père saint, garde-les en ton nom, ce nom que tu m’as donné. […] Je leur ai donné ta parole et le monde les a haïs, parce qu’ils ne sont pas du monde, comme moi, je ne suis pas du monde. Je ne te prie pas de les ôter du monde, mais de les garder du Malin » (Jn 17.11,14-15).

Nous avons tellement besoin de cette prière.

Nous avons besoin d’être protégés de notre propre nature corrompue. David était très bien placé pour le savoir. Il n’a pas seulement commis des péchés cachés à ses yeux. Il a aussi commis des péchés volontaires, prémédités, délibérés. La convoitise, l’adultère, le meurtre, le mensonge, l’orgueil obstiné. Dans ces cas-là, il savait très bien ce qu’il faisait, et c’est bien pire que des péchés involontaires. Mais ces péchés lui ont été pardonnés parce qu’il a demandé pardon. Et ensuite, pour continuer la route, il avait besoin de prier : « Seigneur, préserve ton serviteur des péchés présomptueux. Empêche-moi de me rebeller ouvertement contre toi. »

Nous commettons des péchés présomptueux quand nous avons une attitude arrogante. Nous connaissons les commandements du Seigneur, mais nous mettons Dieu au défi. « Je sais que Dieu dit que c’est mal, mais je me fiche de ce que Dieu en pense, je vais le faire quand même. » Nous nous pensons plus sages que Dieu.

David avait besoin d’être protégé d’une telle attitude. Il a prié une prière préventive, une prière pour avoir la force et la victoire dans le combat. Il a demandé au Seigneur : « Qu’ils ne dominent pas sur moi » (Ps 19.14). Que mes ennemis arrogants et présomptueux ne dominent pas sur moi. Que le diable ne domine pas sur moi. Que mon péché d’orgueil ne domine pas sur moi. « Alors, je serai intègre, innocent de péché grave » (Ps 19.14). Voilà le but de sa prière préventive. Ne pas pécher gravement, avoir la force de demeurer intègre. Nous avons besoin de prier pour que nos péchés même cachés soient purifiés. Nous avons aussi besoin de prier pour avoir la force de ne pas pécher. C’est une prière qui demande la victoire par la puissance du Saint-Esprit. Nous ne pouvons pas, par nous-mêmes, nous garder du mal. Dieu seul peut nous garder du mal. « Délivre-nous du malin. » Nous avons besoin de cette prière et de cette protection. Il vaut toujours mieux prévenir que guérir!

3. Une prière pour la perfection🔗

Il ne suffit pas d’être purifiés de nos péchés involontaires. Il ne suffit pas non plus d’avoir la force préventive de ne pas pécher volontairement. Nous sommes appelés à grandir. Nous sommes appelés à nous améliorer jusqu’à devenir parfaits. C’est le sens du mot « intègre ». « Alors je serai intègre », dit David (Ps 19.14). Intègre veut dire complet, parfait, accompli. David priait pour devenir un homme accompli. Pas seulement un homme qui ne pèche pas, mais un homme qui possède toutes les qualités d’un homme de Dieu.

C’est pour cela que David ajoute cette dernière prière : « Reçois favorablement les paroles de ma bouche et la méditation de mon cœur en ta présence » (Ps 19.15). Autrement dit, que tout ce que je dis et que tout ce que je pense soit acceptable à tes yeux. Ça semble banal comme prière, mais quand on s’y arrête, c’est vraiment toute une prière. « Que je sois rendu irréprochable, pur et parfait en ta présence, aussi bien dans les paroles de ma bouche que dans les pensées de mon cœur. »

David est ému de voir la gloire de Dieu dans la création, en contemplant le ciel, le soleil et les étoiles. Il souhaite que sa propre vie raconte la gloire de Dieu, elle aussi. Les rayons du soleil éclairent toute la terre. « Rien ne se dérobe à sa chaleur » (Ps 19.7). Mais les rayons de la Parole de Dieu vont beaucoup plus en profondeur. Ils vont au-delà du bronzage de l’épiderme. David est saisi par la Parole de Dieu pure et parfaite qui l’éclaire jusqu’au fond de son cœur et de ses pensées.

« Car la Parole de Dieu est vivante et efficace, plus tranchante qu’aucune épée à double tranchant; elle pénètre jusqu’à la division de l’âme et de l’Esprit; […] elle juge des sentiments et des pensées du cœur » (Hé 4.12).

C’est pour cette raison que David s’est mis à prier. Il a été saisi au fond de son cœur par la Parole de Dieu.

Cette lumière de la Parole et de l’Esprit dans notre cœur provoque un désir de devenir pur et parfait. David demande la grâce de vivre une vie sainte, agréable à Dieu. Au fond, sa prière est celle-ci : « Seigneur, je te demande non seulement de m’empêcher de commettre des actes mauvais, je te demande aussi de mettre sur ma langue de bonnes paroles. Je te demande de mettre dans mon cœur des pensées qui te soient agréables. Fais que je puisse obéir à ta loi de tout cœur. Que rien ne me passe par l’esprit qui soit contraire à ta volonté. » Nous savons comme il est difficile d’avoir des paroles justes et de garder nos pensées pures. C’est une chose rare de pouvoir garder le plein contrôle de notre langue et de nos pensées. Demandons au Seigneur d’avoir des paroles et des pensées agréables, non seulement aux hommes, mais à Dieu, « en sa présence »!

Comment les paroles de notre bouche et les pensées de notre cœur peuvent-elles être agréables en présence de Dieu? Quand elles sont remplies de la Parole de Dieu. Le soleil et la lune ne suffisent pas. Nous devons devenir des hommes et des femmes remplis de la Parole. « Que la parole du Christ habite en vous avec sa richesse » (Col 3.16-17). Nous avons aussi besoin du Saint-Esprit. Nous avons besoin d’être entièrement sous son contrôle et sa direction. « Soyez remplis de l’Esprit » (Ép 5.18). « Car tous ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu » (Rm 8.14).

Finalement, David s’abandonne à Dieu : « Ô Éternel, mon rocher et mon rédempteur! » (Ps 19.15). C’est à lui qu’il s’adresse, à l’Éternel, le Dieu de l’alliance. Il est la force de sa vie. Il est son Rocher sur lequel sa vie est bâtie solidement. Il est son Rédempteur, le seul capable de le délivrer.

Oui, « les cieux racontent la gloire de Dieu », mais nos vies ne racontent pas toujours la gloire de Dieu. Oui, « la loi de l’Éternel est parfaite », mais nos vies ne sont pas parfaites. Nous n’obéissons pas parfaitement à la loi de l’Éternel. Nous avons par contre un Sauveur parfait! Jésus-Christ, le Fils de David, notre grand Rédempteur! Jésus a glorifié Dieu pleinement. Il a raconté la gloire de Dieu, bien plus que le ciel et le soleil ne le font. Il a parfaitement obéi à toute la loi de l’Éternel. Sans jamais commettre de péché volontaire ni même involontaire. Il a été entièrement juste et irréprochable, dans ses paroles et dans son cœur. Et tout cela, pour notre salut! Quelle œuvre glorieuse il a accomplie pour nous! Les cieux racontent la gloire de Dieu. La Parole de Dieu nous raconte la grâce et la gloire de Jésus-Christ. Cette Parole sainte témoigne de son obéissance, de ses souffrances, de sa mort pour nos péchés, de sa résurrection victorieuse, de son règne puissant, de son prochain retour.

Vivons à sa lumière et prions comme David. Prions pour la purification : « Pardonne-moi mes péchés cachés. » Prions pour la prévention : « Empêche-moi de pécher gravement et de succomber aux attaques de l’ennemi. » Prions pour la perfection : « Que je sois intègre. Que les paroles de ma bouche et les pensées de mon cœur soient agréables en ta présence. Ô Éternel, mon rocher et mon rédempteur, fais que ma vie raconte ta grâce et ta gloire! » Amen.